Allocution de S.E. Zohrab Mnatsakanyan Ministre des Affaires étrangères d’Arménie
20.03.2019

Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis de la Francophonie,

C’est un grand plaisir pour moi de vous accueillir aujourd’hui au Ministère des affaires étrangères pour célébrer ensemble la Journée Internationale de la Francophonie. À toutes et à tous ici présents, qui représentez les forces vives de cette communauté francophone,je vous remercie de votre présence à la célébration de cette journée qui réunit chaque année tous ceux qui ont le français et la culture francophone en partage.

Depuis 1990, chaque 20 mars les francophones des cinq continents célèbrent la Journée Internationale de la Francophonie. Cette date a été retenue en commémoration de la signature, en 1970 au Niger du Traité portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique qui est connue aujourd’hui sous le nom de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).
L'Arménie n’est pas en reste et depuis maintenant de nombreuses années, elle organise, chaque année, au mois de mars et d’avril, une saison de la francophonie qui rassemble les francophones et les francophiles des régions et de la capitale arménienne dans le cadre des centaines d’événements culturels, éducatifs et artistiques,attestant ainsi tout son attachement à la culture francophone et à la langue française.

Cette célébration intervient après que notre pays ait accueilli, en octobre 2018, le 17ème Sommet de la Francophonie ; un événement d’une portée exceptionnelle qui a donné toute sa visibilité à la Francophonie ; et l’Arménie est fière d’avoir donné toute sa mesure et toute son ampleur à cette réunion des plus hautes instances de la Francophonie qui a réuni plusieurs dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la Francophonie. L’élection de Madame Louise MUSHIKIWABO en tant que Secrétaire générale de la Francophonie a marqué le Sommet d’Erevan et donné une nouvelle impulsion à la Francophonie au moment où celle-ci s’apprête à commémorer son 50ème anniversaire en 2020 lors du Sommet de Tunis.

Le Sommet d’Erevan a été un vrai succès non seulement au plan organisationnel mais aussi sur le plan du contenu .

Nous nous sommes également réjouis de l’élargissement de la grande famille francophone qui compte désormais 88 Etats et gouvernements.

Le Sommet nous a permis d'ouvrir de nouvelles possibilités pour le renforcement de liens historiques et pour l'établissement et l'approfondissement de relations nouvelles, notamment, avec les pays de l’Afrique francophone.

Durant sa présidence du Sommet de la Francophonie, l’Arménie prendra un certain nombre d’initiatives conjointement avec l’OIF, mais aussi en associant également des organisations internationales et régionales telles que l’UNESCO, le Conseil de l’Europe dans les domaines liés à la diversité culturelle et aux droits de l’homme.

Elle organisera également un Forum économique sur les synergies entre la Francophonie et les processus d'intégration économique régionale, en vue de favoriser l’établissement de partenariat avec des espaces économiques régionaux et sous régionaux, conformément à la stratégie économique de la Francophonie.

Il est également important de saisir toutes les opportunités afin de renforcer la coopération dans le domaine du numérique au sein de l’espace francophone.Comme Mme Louise Mushikiwabo, la Secrétaire générale de la Francophonie, l’a également souhaité, il faut créer des emplois surtout pour la jeunesse francophone en bâtissant un meilleur avenir pour les futures générations.

Comme témoignage d’une coopération fructueuse, je voudrais mentionner le partenariat établi entre les villes de Paris et de Beyrouth avec le Centre pour les Technologies Créatives, le Toumo arménien.

Je voudrais aussi souligner le rôle des universités arméniennes qui préparent des professionnels de la langue française. Nous sommes aussi fiers de la présence de l’Université française en Arménie, qui en collaboration avec son partenaire fondateur l’Université Jean Moulin Lyon 3, forme depuis 19 ans les futurs cadres arméniens dans le secteur de la finance, de la gestion, du droit et du marketing.

Mesdames et Messieurs,

Me référant à la Saison de la Francophonie, je souhaite remercier tous les acteurs qui agissent au profit de l’enseignement et de l’approfondissement de la langue française en Arménie. Je remercie aussi l’Organisation Internationale de la Francophonie qui, depuis maintenant près de dix ans, apporte sa contribution à la formation au français des fonctionnaires arméniens ; et je me réjouis qu’elle ait, cette année, encore retenu le projet présenté par l’Arménie pour des Initiatives francophones nationales 2019-2022. Ce programme, destiné aux fonctionnaires des administrations arméniennes, donnera la possibilité de poursuivre l’apprentissage de la langue française et de former des fonctionnaires arméniens francophones. Nous remercions également l’Alliance française de l’Arménie, dont je salue la Directrice, Mme Gharamian, ici présente, pour leur coopération dans le cadre de ce programme. Je tiens enfin à exprimer tous mes remerciements aux plus jeunes francophones - les élèves des écoles de notre pays,- ainsi que les professeurs et les directeurs de ces établissements scolaires. Grâce à leur tâche quotidienne, les enfants arméniens découvrent le français, la littérature et la culture francophones. Ils découvrent le chemin qui mène vers les valeurs de la Francophonie.

Je remercie également tous les acteurs - organisateurs et participants de la Saison de la Francophonie en Arménie, la jeunesse, ainsi que toutes celles et ceux qui manifestent leurs présence et intérêt à l’égard des évènements francophones.

Je vous souhaite tous une excellente fête de la francophonie !

   Allocution de S.E. Zohrab Mnatsakanyan Ministre des Affaires étrangères d’Arménie