Interview de Robert Harutyunyan, Vice-ministre du MAE d'Arménie, à la télévision publique arménienne à propos du Forum Economique
06.02.2018

Dans le cadre du Sommet de la Francophonie, nous avons prévu d’organiser un forum économique. Je crois que c’est un événement très important, étant donné que nous essayons de rassembler les hommes d’affaires des pays francophones, et vous savez qu’il s’agit  d’une quantité assez grande. Il est prévu d’organiser le forum les mêmes jours que le Sommet, à Tsakhkadzor. Pour l’instant, on suppose que de 300 à 350 hommes d’affaires vont participer au forum, de plus je pense de grand hommes d’affaires de l’Arménie, mais aussi de tous les pays francophones vont assister au forum.

En fait, l’Arménie n’a pas lancé seulement l’idée de l’organisation du forum, mais aussi celle  de la création du réseau des hommes d’affaires. Ca veut dire, nous allons créer un réseau qui donnera la possibilité aux hommes d’affaires des pays francophones de rester toujours en contact. Par le biais de ce réseau, nous avons premièrement  l’intention d’échanger  de l’information sur les compagnies et les opportunités concrètes et en résultat, offrir l'opportunité  de coopérer, d’avoir de nouveaux contrats et d’établir une nouvelle  coopération économique. Je pense que la création de ce réseau est une initiative sérieuse. Actuellement, nous sommes en train de discuter le format  et la manière de l’organisation du réseau.

Nous allons bientôt présenter le concept de ce réseau au Secrétariat de la Francophonie et le discuter avec nos collègues afin de l’approuver dans le cadre du forum. Nous espérons que l’Arménie va jouer un rôle crucial, en particulier, dans le cadre du développement des intérêts des hommes d’affaires. Nous voulons bien que le réseau des hommes d’affaires soit lancé en Arménie, dans le cadre du forum d’affaires. Je dois noter que nous travaillons actuellement sur l’idéologie du forum, nous élaborons le concept et essayons de faire de manière que l’Arménie ait son rôle particulier dans les travaux de ce réseau.

Du point de vue du commerce, nous avons une croissance d'environ 47% avec la France  sur la période de janvier à novembre 2017 par rapport à même période de 2016. Le chiffre d'affaires entre l'Arménie et la France a été environ 74 millions de dollars. En outre, bien entendu, il y a un grand nombre de sociétés françaises en Arménie, à commencer par la banque Crédit Agricole et d’autres compagnies  qui ont fait et continuent à faire d'importants investissements en Arménie. De ce point de vue, ce n’est pas seulement la France, mais aussi, par exemple, le Canada, la Suisse et d’autres pays, qui sont considérées d’ être des pays cibles pour l’Arménie ou l’on aimerait élargir la liste des partenaires ou des compagnies, qui pourraient faire des investissements en Arménie.

Avant le 5 février, nous aurons la proposition de l’Arménie portant sur l’organisation du premier forum d’affaires, l’idée de la création du réseau et le concept. Je pense qu’au plus tard jusqu'à la fin du mois de mars, nous confirmerons le déroulement du forum, j’entend dire qu’on va également le confirmer avec le Secrétariat de la Francophonie. Après cela nous devrons déjà envoyer des invitations.

   Interview de Robert Harutyunyan, Vice-ministre du MAE d'Arménie, à la télévision publique arménienne à propos du Forum Economique